Cercle de Koro : l’IMADEL initie le cadre de concertation entre les communautés peules et dogon des communes de Madougou

L’IMADEL a tenu en novembre 2019 un cadre de concertation entre les communautés peules et dogons des communes de Madougou dans le cercle de Koro, marqué par les attaques entre groupes armés.

L’objectif de cette assise était de renouer le dialogue entre les deux communautés, identifier les obstacles à la paix et le goulot d’étranglement, favoriser l’ouverture d’un dialogue intercommunautaire. Il s’agissait aussi d’identifier et définir un mécanisme de réconciliation, identifier les acteurs pouvant aider au retour définitif de la paix dans la commune de Madougou en particulier et dans le cercle de Koro en général.

La rencontre a abouti à des recommandations. Il s’agit de prôner la paix et véhiculer des messages de réconciliation pour créer la confiance, de rétablir la communication entre les communautés (dogon et peul), de sensibiliser les groupes armés pour le retour de la paix. Les participants ont convenu de restituer le cadre de sensibilisation des communautés sur le retour de la paix auprès des chefs de Djougani, Nao et Binedama et de sensibiliser les groupes armés et communautés de la commune de Madougou par chef de village de Bandé et représentant de commune.

L’atelier était une suite logique d’un processus de dialogue et de réconciliation amorcé dans le cercle de Koro depuis la mi-octobre pour résoudre le conflit. Dans ce sens, les communes de Dinangourou et Youdiou constituent un bel exemple de paix. Dans le cercle de Koro, le conflit intercommunautaire est en train de basculer vers une guerre de la terre brulée caractérisée par le vol de bétail, l’incendie des récoltes et greniers visant à affamer les populations et ruiner l’économie.

Face à cette situation, l’IMADEL et son partenaire à travers la Section des Affaires civiles de la Minusma sont engagés depuis février 2019 dans un processus de dialogue en vue de circonscrire et enrager le conflit.

A lire également