Éducation à Mopti : le combat d’IMADEL pour les enfants déscolarisés

L’initiative malienne d’appui au développement local (IMADEL) œuvre depuis la crise dans le centre du pays pour assurer une éducation aux enfants déscolarisés et scolarisés de Mopti. L’ONG bénéficie actuellement du soutien financier de « UNICEF Mali » pour l’atteinte de ces objectifs.

Des ménages détruits, des enfants laissés à leur sort, malgré l’insécurité grandissante dans la région de Mopti,  IMADEL survit sur le terrain pour apporter son aide aux enfants.

Dans la situation de crise, les écoles sont fermées et les droits à l’éducation des enfants sont bafoués. Les parents se trouvent ainsi dans la peur d’envoyer leurs enfants à l’école surtout si celle-ci est encore plus éloignée du village. Sachant en période de crise, il est important d’assurer la continuité de l’éducation et la protection des enfants. Le Centre d’apprentissage communautaire constitue une offre d’éducation alternative pour eux. Celui-ci n’est implémenté que là où l’école est fermée à cause de la crise. Actuellement, plus de 22 centres d’apprentissage communautaire (CAC) et 16 salles de classe sont encours de fonctionnalité grâce au programme « d’éducation d’urgence Mopti ». Chaque CAC accueille  50 filles et garçons dont leurs âges varient entre 6 – 14 ans. Ainsi, 2246 enfants âgés de 6 à 14 ans ont été recensé dont 2213 enfants ont accès actuellement à l’éducation grâce au programme.  Ceci dans les cercles suivants : Bankass, Koro, Mopti et Douentza.  L’apprentissage dans ces écoles se fait  en langue arabe ou en locale. Dans les lieux où les écoles ne sont pas fermées, abritant les enfants déscolarisés ou non scolarisés des ménages déplacés, ces enfants sont recensés et réinsérés grâce au programme d’éducation d’urgence de l’ONG.

Pour IMADEL, il urge de soutenir ces enfants affectés par la crise ayant perdu leurs droits à l’éducation afin qu’ils retrouvent une situation de normalité.

A lire également